mercredi 18 juin 2014

& Chère Mademoiselle Adèle

Non, elle n'est pas morte Adèle !
Bon, une fois qu'on l'a faite, celle-ci, il faut trouver matière à billet...

Alors voilà:
Aujourd'hui, jour anniversaire de l'appel, j'appelle Adèle.
Adèle!


1907:
"Portrait d'Adèle Bloch-Bauer" peint par Gustav Klimt
1975 :
Adjani en pleine folie avec Truffaut dans "L'histoire d'Adèle H."
2010:
"Les Aventures extraordinaires d'Adèle Blanc-Sec", avec Lellouche
2013 :
palmé à Cannes, "La vie d'Adèle" d'un monsieur qu'est chiche*

2014 : 
un billet d'Epamine, "Chère Mademoiselle Adèle" et ça c'est fortiche!


Quand ils la croisent dans les ruelles,
Ils l'appellent encore Mademoiselle,
Adèle!

C'est avec elle 
qu'ils ont découpé des ombrelles
dans les blancs nuages du ciel,
qu'ils ont joué à la marelle
au pied de l'arc-en ciel
et compté les ailes
des bleues demoiselles
et des vertes sauterelles...

C'est avec Mademoiselle Adèle
qu'ils ont chanté "La Mère Michel", 
applaudi Polichinelle
et trempé leurs doigts dans un pot de miel.
C'est avec Mademoiselle Adèle
qu'ils ont fait des dentelles
avec les feuilles sous la tonnelle
et qu'ils ont barbouillé de brimbelles
leurs frimousses de Nicolas & de Pimprenelle.

C'est avec Mademoiselle Adèle
 qu'ils ont appris consonnes et voyelles,
écouté la harpe et le violoncelle,
et gardé le nid de l'hirondelle.
 C'est avec Mademoiselle Adèle
qu'ils ont glissé leurs pinceaux d'aquarelles
sur les plumes des tourterelles
et les points de la coccinelle,
qu'ils ont fredonné comptines et ritournelles
et qu'ils ont construit cabanes et passerelles
aux quatre coins de la maternelle.

Et lorsque la belle Adèle,
fermera ses yeux vert pastel
pour son repos éternel,
on verra, marchant derrière elle,
une immense ribambelle
de vieux Nicolas et de vieilles Pimprenelle
parlant de leur Mademoiselle
et essuyant leurs yeux ruisselants d'étincelles.

* Abdellatif Kechiche
 










35 commentaires:

  1. Bonjour élève Epamine, quelques connues ici... Ah Adèle blanc sec de la BD et du cinéma, je connais le mieux... la tienne institutrice qui en a vu défiler sur ses bancs... Ca me rappelle mademoiselle Jeanne, une des miennes, vieille fille dévouée à la cause, et qui en plus nous appris à nager le vendredi de l'autre côté de la frontière, car nous n'avions pas encore de piscine.... Je lui souhaite la bienvenue à ton Adèle à la cour de récré, repos mérité, merci à toi, bises de m'dame JB

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Adèle Blanc-Sec! Quel tempérament!
      Merci pour l'accueil d'Adèle dans ta cour!
      Bises d'Ep'

      Supprimer
  2. J'ai connu une grand-mère Adèle . Elle aussi a connu ombrelles et dentelles mais à l'époque, il lui fallait la chandelle et ne connaissait pas les ruelles car dans son jardin trônait une tonnelle cachée par un buisson de prunelles. Le long de la rivière où elle lavait les chemises à bretelles, elle n'oubliait pas de remplir la gamelle pour les chats et préparait son écuelle pour son léger repas .Elle ne connaissait pas Pimprenelle ni même Gargamelle mais elle était belle et s'appelait mémère Adèle.
    BIZZZ de DOUCY.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est des prénoms qui nous enchantent toute notre vie car ils furent portés par des personnes que nous avons chéries.
      Bises d'Ep'

      Supprimer
  3. As-tu vu Adèle ?
    Sa maman l'appelle.

    joli billet m'dame )

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ♫Veux-tu rentrer, viens t'en vite à la maison...♪
      Merci, Andiamo: j'ai la voix de Bourvil en tête depuis que j'ai lu ton commentaire et cela me met en joie!
      Bises d'Ep'

      Supprimer
  4. Bonjour
    Adèle un prénom bien commun au final
    Bonne journée
    Frieda

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est l'effet star qui agit sur une ou deux générations...
      Belle journée
      Ep'

      Supprimer
  5. L'Adèle de Klimt j'adore...
    Et cette mademoiselle Adèle évoque plein de petits bonheurs qui ont marqué beaucoup d'esprits !
    GROS BECS

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Elle existe en 3D, l'Adèle de Klimt
      Les petits bonheurs de l'école: oh! oui mais hélas! tous les enfants n'ont pas toujours de bons souvenirs de leur enfance scolaire...
      Bises d'Ep'

      Supprimer
  6. Avec ton Adèle tu me rappelles un texte que j'avais écrit en 2013 pour un concours d'écriture :

    Mademoiselle Adélaïde :

    Je me souviens d’Adélaïde, Mademoiselle Adélaïde, longue comme un jour sans fin, fine comme ficelle de pain.
    Je revois ses quelques mèches clairsemées, sagement réunies en macaron auburn au sommet de son crâne, ses petits yeux mi-sévères, mi-taquins, cachés derrière des lunettes aux montures d’écaille.
    Notre semaine était assaisonnée de son humeur tantôt salée, tantôt sucrée, écho de notre ardeur au travail.
    Je revois surtout, la dernière heure du samedi matin, quand nous regardant, avec un sourire tendre, elle tapait dans les mains en annonçant gaiement : « Et maintenant mon histoire. »
    Nous fermions livres et cahiers, préparions nos cartables et droits comme des i, les bras croisés sur nos bureaux de bois, dans un silence religieux, nous ouvrions grand les oreilles.
    Elle reprenait alors le fil de son histoire, laissée en suspens la semaine précédente, en commençant invariablement par :
    « Il était une fois Adélaïde, Mademoiselle Adélaïde,…………… »
    Nous l’écoutions médusés et passionnés, jusqu’au moment où, elle s’interrompait, frappait de nouveau les mains. Nous devions, toujours en silence, encore bercés par ses aventures, nous mettre en rangs devant la porte de la classe. D’un geste ample, elle l’ouvrait en disant « Du balai, je ne veux plus vous voir… » Et, après une courte pause, ajoutait « …jusqu’à lundi, au revoir ».
    La semaine était finie, nous nous envolions, comme des moineaux. Adélaïde, Mademoiselle Adélaïde, méticuleusement, rangeait sa salle de classe.

    Des années plus tard, j’appris qu’elle s’appelait Adèle Péquin.

    ABC

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Très, très joli et merci pour ce bel écho à ma mademoiselle Adèle!
      Sourire d'Ep'

      Supprimer
  7. Tous ses fidèles se rappellent...
    Son dévouement...son zèle
    Quand elle déployait ses ailes..
    Un ange du ciel mademoiselle Adèle...

    Que serions nous sans elles
    Nos maîtresses modèles....

    Câlinsss!!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'essaye depuis 35 ans d'être une mademoiselle Adèle...Certains anciens élèves que je croise semblent avoir apprécié mes zailes! Je tâcherai de garder zailes et zèle jusqu'au bout, pour eux!
      Bises d'Ep'àzailes!

      Supprimer
  8. T'appelle Adèle, mais Amélie à mi mots dit "Atèle Idylle et ventre à terre file où mène ta vie, à terre à délits". Amélie modèle Adèle et père à Delle mêle mots, mais l'eau dit d'Idylle qu'il adule Philomène...
    Bonne nuit les petits

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vire-langue "philomènal"!
      Sourire d'Ep'
      Bonne nuit Nounours!

      Supprimer
  9. Très joli prénom, en plein boom chez les bébés de 2014...
    Ah, les modes...
    Celle que je préfère c'est celle-là. Et je trouve qu'elle va bien à quelqu'un comme toi...
    bisous célestes

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour cette dédicace portée par une si belle voix!
      Bises d'Ep'

      Supprimer
  10. Alors là bravo j'en reste bouche bée de ton zèle en ce jour d'appel
    et je choisis l'Adèle de Klimt pour rêver ! (j'aimerais bien revoir le film Adèle H)
    douce soirée de mercredi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh, merci Josette pour ton enthousiasme non dissimulé! Cela me fait plaisir, vraiment !

      Belle journée de jeudi!
      Bises d'Ep'

      Supprimer
  11. Je viens justement de voir un film sur Arte avec un petit bébé à qui il pousse des ailes, peut-être l'as-tu vu le titre est Ricky avec Alexandra Lamy. C'était mignon et tendre à la fois comme ton poème :)
    Toujours un plaisir de te lire.
    Bises du soir.
    Domi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas trop de télé en ce moment, je préfère le jardinage quand j'ai 5 minutes et après, il faut penser boulot pour le lendemain...
      J'ai vu la bande annonce et je suis contente de savoir que tu as passé un bon moment "zailé"!
      Merci pour tes mots gentils!
      Bises d'Ep'

      Supprimer
  12. Adèle a vraiment fait beaucoup de choses et que d'Adèle tu cites

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah! D'elles, j'ai tant de choses à dire...

      Supprimer
  13. Que de belles Adèle
    présentées avec zèle !
    Et talent.

    RépondreSupprimer
  14. Des Adéle , j'en ai connu plusieurs : des copines de Fine et Philo , pas des stars

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Fine et Philo, elles papotaient aussi souvent au lavoir avec l'Augustine, la Berthe et la Sidonie...
      Heureusement qu'elles avaient le lavoir pour cancaner un peu avec l'Adèle...
      Bises d'Ep'

      Supprimer
  15. j'ai bien aimé ta façon de nous présentez ton Adèle mais je suis écroulée avec tes verres vers et j'en passe...Bises amicale

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ta visite et tes gentils mots, Renée...et attention où tu mets tes pieds si tu te promènes autour des bennes à verres...y'a des morceaux par terre!
      Bises d'Ep'

      Supprimer
  16. Très jolie ballade sur (ou dans) le temps qui passe, un peu idéaliste, sans doute ? Mais elle se marie très bien avec cette chanson belle et drôle d'Oldelaf que je viens de mettre dans ma guitare et que nous jouerons mardi midi avec le Sebarjo national : "Les filles qui s'appellent Valérie"

    https://www.youtube.com/watch?v=vVqJwZv5ti4

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas idéaliste mais très réaliste au contraire et je pourrais t'en donner moult preuves... Seul la ribambelle vers le repos éternel peut demeurer illusoire quoique...

      Une bise d'Ep' à Valérie, Marina, Sebarjo et les autres...

      Supprimer
    2. SeulE sied mieux à la ribambelle!

      Supprimer

Vous êtes désormais un p'tit bout de ma vie...
Merci d'être passé(e) par ici!

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...