dimanche 11 mai 2014

& Les Petites Soeurs du Parmigiano

Le Parmesan (il Parmigianino) est un peintre italien (1503-1540). Le parmesan (Parmigiano Reggiano) est un fromage italien venant de la région de Parme. Et il signore Parmigiano, il pue sent fort (ne confondez pas Parmigianino et Parmigiano car le peintre lui, ne sent plus rien depuis longtemps!).

Le frangin du fromage, le jambon (Prosciutto di Parma), odorant lui aussi, se fait saler par des maîtres saleurs, passe son temps à se balader d'une salle à l'autre pour sécher dans les courants d'air des Apennins avant de se faire taillader la tronche en tranches.

Heureusement, leur frangine, la Parmesane, relève un peu l'honneur l'odeur de la famille puisque Violette (c'est son prénom!) sent bon, elle. Et pas qu'un peu! 
Violettes d'Eparmine

La violette de Parme est si parfumée qu'un p'tit Toulousain de l'Armée Napoléonienne (pas celle du I de Saint-Hélène mais celle du III de Sedan!) en "déplacement professionnel" en Italie, rapporta à sa dulcinée, non pas un jambon ou du fromage mais des pieds de violettes à repiquer...
Comme elle était jolie, qu'elle sentait bon (la violette, pas la dulcinée! A ce sujet, personne n'a la moindre idée), qu'elle fleurissait en hiver et qu'elle avait des propriétés médicinales (tout ça est encore vrai aujourd'hui!), les maraîchers toulousains s'emparèrent de la fleurette pour la compter dans leurs cultures sans rien lui conter... Puis la récolte des violettes s’avéra difficile en pays toulousain et la plupart des producteurs abandonnèrent la jolie Parme.



Depuis ce temps-là,
  • on la plante (surtout à Grasse!) où on lui coupe régulièrement les stolons pour qu'elle fasse des rejetons, 
  • on fauche ses feuilles pour en faire des concrètes puis de l'absolu (autrement dit, du "sent bon"), 
  • on cueille ses fleurs pour en faire des bouquets et... des bonbons!
Avant d'être déposées dans une jolie bonbonnière de fine porcelaine ou de cristal de Baccarat, les fleurettes violettes sont cristallisées: une rapide trempette dans du blanc d’œuf légèrement battu ou dans un doux et tiède sirop de sucre, un fin saupoudrage de sucre cristallisé puis du repos, du repos, du repos...

Le procédé de sucrage des fleurs (je n'ai pas dit des fraises!) vit le jour à Grasse mais c'est un confiseur toulousain qui eut l'idée de cristalliser les violettes. Ne pas confondre ces friandises luxueuses avec les bonbons violets en forme de fleurettes faits de sucre cuit et aromatisés à la violette!

Il y a violette et violette!


Violettes de confiseur avec sirop de sucre

Violette "maison" avec blanc d'oeuf


Bonbons à la violette

Billet amicalement dédicacé à Joye



41 commentaires:

  1. Coucou Epamine , merci pour l'histoire de la violette , j'adore cette fleur pour son parfum , sa couleur et sa petite forme .... hum! les bonbons , mes grands parents tenez une épicerie et il y avait ces bonbons ... voilà bien longtemps et une petite anecdote sur mon bouquet de mariée il y avait un peu de violettes ( ça coûtez cher ) .... oups! déjà 50 ans ...
    Bisous et bon dimanche ( ici vent et pluie )

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. 50 ans de mariage! Bravo! Les violettes de ton bouquet de mariée avaient donc un parfum de belle longévité.
      Oui, petite, discrète mais si parfumée...
      . Personnellement, je n'ai mangé que des bonbons A la violette, pas la moindre violette cristallisée!
      Bises d'Ep', Thérèse!

      Supprimer
  2. Cueillir du bout des lèvres un baiser parfumé à la violette...
    Mais qu'est ce qui me prend ? Tu vas me contaminer à la fleur bleue Epamine !!! Un palot, une gamelle, une saucisse au prosciutto di Parma, c'est pas dégueu.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Fleur bleue? Je suis certaine que tu l'es un peu, beaucoup, passionnément... A mince, je me trompe de fleur! ;)
      Quant au bisou...chacun ses goûts, pas vrai?
      ;o)

      Supprimer
  3. Je sais une chose sur la violette, c'est que son parfum contient une substance qui bloque les neurotransmetteurs olfactifs. Du coup, au bout de trois respirations, elle se refuse comme une vierge effarouchée et on ne sent plus rien...
    Tu me feras goûter quand je viendrai te voir? Ça a l'air bon! ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ignorais ce fait mais maintenant que j'y pense, j'ai déjà constaté, en effet, que lorsque je respire à plusieurs reprises une violette, je trouve qu'elle sent de moins en moins... Et ce serait donc la coquine parmesane qui nous bloquerait les tuyaux...
      On ne peut décidément se fier à personne...
      Pour boirleter, il nous faudra une brouette pour les douceurs gourmandes qui accompagnent!
      ^ ^

      Supprimer
  4. Les violettes au sucre, un puissant souvenir d'enfance...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais à défaut du bleu de Parme, tu as choisi le bleu de Prusse...
      Sourire d'Ep'

      Supprimer
  5. Merci pour cette spirituelle promenade en Italie qui réveille tous les appétits !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Italie = culture et gastronomie, pas vrai?

      Supprimer
  6. Merci pour toutes ces informations !

    bon dimanche ;o)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à toi pour tes visites amicales.
      Bises d'Ep'

      Supprimer
  7. La violette est ma fleur préférée c'est te dire !!! Elle me ressemble :-)
    Et je ne suis pas en reste pour déguster les tiots bonbons à la violette ! Je testerai les violettes cristallisées l'an prochain...
    GROS BECS Ep' et bon dimanche !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Autant j'aime le parfum de la violette et les bonbons à la violette, autant je n'apprécie pas du tout le sirop de violette....
      Et les violettes cristallisées, je n'ai jamais goûté... On en causera au printemps prochain ;)
      Bises d'Ep'

      Supprimer
  8. Merci !

    C'est vrai que le meilleur prosciutto du monde vient de...l'Iowa. C'est un fait.

    http://laquercia.us/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je savais qu'en mélangeant violette et jambon, tu trouverais ton bonheur dans mon billet!
      Est-ce qu'Iowaboy et toi vous fournissez La Quercia en 'tit cochons ?

      Supprimer
    2. Non, nous faisons du Kurobuta ("cochon noir"), à savoir des American Berkshires qui sont exportés exclusivement au Japon.

      Supprimer
    3. Vous n'êtes donc pas les heureux producteurs de "Porco Rosso" de Miyazaki... :)

      Supprimer
    4. Non (nous avons arrêté notre cinéma il y a longtemps)... ;-)

      Supprimer
  9. Ben moi, je préfère Violette Nozière ! Rien que pour taquiner.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais en fin de vie, la Violette que tu préfères aurait pu prétendre au titre de rosière... Si, si!

      Supprimer
  10. bin nous avec Hutte des Bois on préfère de loin le Grana Padano !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est ça les gourmets: pour leur palais, tout est dans le détail! ;)

      Supprimer
  11. Je marchais dans la prairie, quand j'ai soudain senti un délicieux parfum de violette qui m'a amené ici ! J'ai goûté un bonbon, un délice comme le texte d'ailleurs.

    Bon dimanche Epamine

    Bise

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, Mingingi, d'avoir suivi le parfum de violette jusqu'ici; c'est bien gentil!

      Bise d'Ep'

      Supprimer
  12. J'aime beaucoup les violettes , mais apprécient peu les bonbons à la violette .Quant au parfum... :, je me souviens d'avoir travaillé une demi journée avec les fenêtres de la cambuse ouverte .Une gamine était venue à l'école avec une bouteille de ce parfum et en avait mis dans les cheveux de 4 ou 5 autres .Elle voulait nous annoncer le printemps .
    bonne semaine Ep'.Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Trop d'odeur dans une classe, ça devient une mauvaise odeur...
      Je connais et avec mes 25 CM2 aux glandes sudoripares (et autres!!!) qui s'affirment, on est très très loin du délicat parfum de la violette en dépit des litres de parfum dont ils s'inondent...
      Et on n'est qu'au printemps... Les deux mois qui restent vont sentir fort... le parmesan!
      Bises parfumées d'Ep'

      Supprimer
  13. J'ai goûté les bonbons à la violette : c'est sans plus pour moi!
    Je préfère la charcuterie : miam, slurp ☺☺
    bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Charcuterie: miam, miam! slurp, slurp! et j'irais même jusqu'à glop glop!
      La violette à croquer: c'est à voir!

      Bises d'Ep'

      Supprimer
  14. Menu "Violettes impériales" : jambon, fromage, bonbons - le tout servi avec l'Epaminesque verve ! A consommer sans modération.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis très touchée par tant de délicate majesté dans ton commentaire ! Merci tout plein, Yanik !
      Je n'ai plus qu'à ouvrir un restaublog! ;)

      Supprimer
  15. Je n'ai que de bonnes pensées pour cette humble fleur
    car "l'amour est un bouquet de violettes"!

    Bonne semaine!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ♪... cueillons, cueillons ces fleurettes♫

      Et comment ne pas évoquer la délicieuse Eliza Doolittle (My Fair Lady) vendant au professeur Higgings ses charmants bouquets parme ?
      Semaine de reprise: la première journée ne fut pas simple...
      Sourire d'Ep'

      Supprimer
  16. De ton billet Ep' aux commentaires pleins d'humour et d'esprit, il n'y a plus de place pour la Mamie que je suis et qui, elle aussi aime les violettes et les douceurs faites avec cette petite fleur. Si par hasard tu passes à Tourettes-sur-Loup dans le midi non seulement on cultive les violettes qui décorent magnifiquement les chars du corso organisé en leur honneur mais tu y découvriras la fabrique de "violettes cristallisées" et alors là ..... sucer la violette ..... il n'y a rien de pareil !
    Je dois quand même te dire mon admiration pour ta façon de nous faire passer de l'odeur du Parmesan à celle des violettes ! Bravo, Bravissimo !!!
    BIZZZ de DOUCY.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tourettes-sur-Loup: je retiens et tâcherai d'y aller pour croquer des violettes...

      Un jambon sent aussi bon qu'une violette mais différemment...

      Bises d'Ep'

      Supprimer
  17. Goûter ces friandises doit être un grand moment. Je n'ai eu l'occasion de savourer qu'un seul produit à base de violettes, un confis au goût subtil mais un peu léger.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne sais si les fleurs de coucou (tu sais notre copain des prés, jeune d'or et puissamment sucré!) fut un jour cristallisé et "bonbonnifié" mais cela devrait être aussi un grand moment que sa dégustation!

      Supprimer
  18. Formidable.. Je pense que Joye va si mettre avec son entrain habituel.. Pour ma part je ferais un essai de cette gourmandise

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le problème avec certaines gourmandise, c'est que on en prend une juste pour goûter et que l'on ne sait plus s'arrêter....
      Sourire d'Ep'

      Supprimer
  19. bongopinot13/5/14 20:04

    Moi qui n'aime pas trop les bonbons, j'essaierai bien quand-même ces petits là à la violette !

    Un jour peut-être j'y gouterais et je penserai à toi Epamine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y avait jusqu'à ce jour la Madeleine de Proust (pardon Walrus!), il y aura maintenant la violette d'Epamine...
      Merci!

      Supprimer

Vous êtes désormais un p'tit bout de ma vie...
Merci d'être passé(e) par ici!

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...