samedi 3 mai 2014

& Quand rôde le Lorem ipsum

Assassinat de Cicéron... dans sa chaise à porteurs!
CICERON, vous connaissez ?

Pas personnellement, bien sûr, mais son nom vous dit sans doute autre chose que "Cicéron, c'est pas carré..."

Marcus Tullius Cicero, philosophe romain du Ier siècle avant J.-C., orateur remarquable (si, c'est rond vrai, j'ai assisté olim à une de ses circonférences!), fut l'auteur d’innombrables ouvrages dont beaucoup sont parvenus jusqu'à nous, sans dédicace, hélas! C'est ballot !

Ce qui fut encore plus ballot pour lui, c'est d'avoir énoncé (et peut-être dédicacé!) de nombreuses vérités sur les hommes de son temps, ce qui lui valut... cf. l'image! Nec valuit!

Les avis sont partagés sur Cicéron mais quoi que l'on pense de lui, il reste néanmoins l'auteur de:"Neque porro quisquam est qui dolorem ipsum quia dolor sit amet, consectetur, adipisci velit.[...]". Autrement dit: « Personne n’aime la douleur en elle-même, ne la recherche et ne la souhaite, tout simplement parce qu’il s’agit de la douleur. »

Ce qui me laisse penser que le nom de Marcus aurait pu être Lapalisso...

Mais vous, vous connaissez plutôt ça:
"Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed gnagnagna.... gnagnagnae... gnagnagnarum [...] anim id est laborum.". 
Quoi qu'est-ce? 
C'est cet incontournable faux-texte utilisé en imprimerie ou en informatique pour remplir les espaces vides des maquettes avant d'y écrire des trucs intéressants.
Et là, je vois les érudits férus de φιλοσοφία froncer les sourcils, les latinistes émérites plonger dans leur grand Gaffiot, les amoureux des langues mortes rester bouche bée, les forts en thème et en version écarquiller leurs oculos (accusatif pluriel d'oculus... Heureusement que les délicieux "spéculoos" prennent deux o!!) et tous de s'écrier: "Mais ce texte ne veut rien dire!" et ils ont raison.

C'est moi qui l'ai fait!
C'est chic, hein! Je vais me recycler
dans la gravure antique sur marbre...

Les avis sont partagés quant à la transformation de la citation de Cicéron en Lorem ipsum : certains parlent d'un imprimeur du XVIème qui aurait découpé une page de Cicéron pour faire des tests; d'autres situent la naissance du Lorem ipsum entre 1914 et 1960 chez les graphistes et non chez les imprimeurs...
A vérifier ! 






Ce texte est donc utilisé pour boucher les espaces vides et il est pratique car il permet de visualiser l’aspect final d'un document
SED car il y a un sed... il faut se méfier de ce Lorem ipsum qui a quelques petits défauts:
  1. On ne le lit jamais ce texte en entier donc on ne sait pas si le texte est lisible jusqu'au point final... et parfois, quand on installe le vrai texte à sa place: c'est tout moche (non, pas too much!)!
  2. Les mots qui composent le Lorem ipsum n'existent pas tous "pour de vrai"; aussi, les programmes qui effectuent la césure automatique des mots ne fonctionnent pas: quand apparaît le texte définitif, on n'a pas forcément le gris typographique qu'on voulait!
  3. Dans le Lorem ipsum, pas de titre automatique : aura-t-on assez d'espace pour les gros mots du haut quand on placera le texte définitif?
  4. Beaucoup de "vrais" Lorem ipsum ont été modifiés. Leurs auteurs ont ajouté des notes d'humour, des allusions plus ou moins heureuses, des mots farfelus voire pire...  En insérant un Lorem ipsum dans l'une de vos œuvres, vérifiez que rien d’embarrassant ne soit caché entre les lignes... 
Une version épaminesque du Lorem ipsum :


Et la prochaine fois que vous verrez rôder le Lorem ipsum dans les pa(ra)ges, saluez-le bien de ma part. Mais si vous êtes lassés par le Lorem cicéronien, allez voir ...

VALE





32 commentaires:

  1. Morituri ( de ridere ) te salutant!
    Voir nos noms gravés dans le marbre, ça fait quelque chose!
    J'en suis toute chiffonnée!
    Tu es géniale ( ne proteste pas, il n'y a pas de sed!)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour être ridé(r)e, je suis ridé(r)e mais j'aime tellement ridere...
      Et j'ai beaucoup ri en vous gravant dans le marbre.
      Mes lointaines connaissances en latin ont eu envie de revenir mais si je m'étais appliquée, ça n'aurait plus été un Lorem ipsum...

      T'es fortiche pour chiffonner une Celestinae de marbre ;)

      Bises d'Ep

      PS: SED...les éditions? ;)

      Supprimer
    2. Les éditions...nan mé ça va pas? Ze suis en vacances moi!
      Rien que de penser au boulot, z'ai des boutons...

      Supprimer
    3. Z'étais sûre de ta réponse... Z'aurais pu la graver dans le marbre... ;)

      Supprimer
  2. Andiamus e Celestinae quel beau couple !!!
    Si on fait des p'tits on t'en gardera un !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cogitationis poenam nemo patitur...
      ;o)

      Supprimer
  3. Laetatio Letatio hic et nunc.

    ;-)

    Pas lu Cicéron, à part quelques citations, mais j'aime beaucoup Sénèque et Marc-Aurèle.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Happiness here and now... for ever !

      ;)

      Supprimer
    2. Eum...la joie.

      ;o)

      Supprimer
  4. Hélas je ne connais pas le latin, par contre j'adore apprendre, découvrir, m'émerveiller et je suis toujours sûre d'être au bon endroit pour ça quand je viens ici !:

    Bise

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Que ton commentaire est adorable et charmant et je t'en remercie sincèrement...

      Bises d'Ep'

      Supprimer
  5. Le mot "DOUCY" en latin est encore plus doux qu'il n'est. Mais où vas-tu chercher tout cela ????? Tu es vraiment formidable Epamine et la gravure sur marbre est très réussie. Bravo et merci pour tout ce que tu nous donnes.
    BIZZZ de DOUCY.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Doucy, c'est doux dans toutes les langues, de toutes façons!
      Bises d'Ep'

      Supprimer
  6. Excellent ! Quand je pense au temps que tu as dû passer pour graver tous ces textes sur du marbre (recyclable j'espère ...) ! Un travail de romain !! Et une mine d'informations.

    Je me demande si Cicéron, l'espion, envoyait aux nazis ses messages ainsi noyés dans un texte méli-mélo.
    Et l'Histoire complète la citation de Cicéron sur la douleur en rappelant que certains aiment l'appliquer aux autres ...

    Retour à une vision plus positive avec les salutations de Yanicus qui a eu l'occasion de photographier six hérons.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai eu de la veine avec mon marbre, il est recyclable !
      La ligature Æ et les lettres rondes m'ont causé quelques tracas pour la gravure mais je suis satisfaite du résultat... ;)

      Quant au Cicéron nazi, pas simple de se trimballer discrètement avec de lourdes plaques de marbre comme documents "Top Secret"...

      Ave, Yanicus!
      (J'ai bien failli me laisser prendre par tes six hérons! Excellentissime!)

      Supprimer
  7. Et pas un mot sur le Quousque tandem sur lequel Patientia et Nostra ont gagné le tour du Latium et obtenu à l'arrivée, en plus du bouquet de fleurs des vainqueurs, des bises de Caty et Lina ? J'espère que c'est pour une chronique à venir tout aussi cultivée et hilarante (via "J'erre" ?) que celle-ci !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. O tempora, o mores...
      La quinquagénaire que je suis s'occupera plus tard de ces Catilinaires...

      Gratias tibi ago pour ton enthousiasme...
      Subridere Epaminae

      Supprimer
  8. Rohhh, zutam de zutam !!! Corpus meum dedi percutientibus Gaffiot !!!
    Qui autem me figuratum. Ep' gratias tibi !
    Multum BASIATIONES !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quidquid latine dictum sit, altum sonatur...

      ...surtout les "basationes" !

      Subridere Epaminae

      Supprimer
  9. Je ne suis pas restée de marbre devant ce billet mais j'en ai perdu mon latin!

    Bon dimanche Epanouissimum!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu le retrouveras ad kalendas graecas! ;o)

      Subridere Epaminae

      Supprimer
  10. Ouh là...mes cours de latin sont loin, loin, loin...mais quand je vois ta façon d'aborder le sujet, ça me réconcilie avec les thèmes et les versions d'antan !
    J'ai appris quelque chose aujourd'hui (je ne connaissais pas le lorem ipsum)...et de façon agréable, grâce à toi...
    Bises et bonne fin de week-end !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai eu plaisir à glisser FABULO dans mon Lorem ipsum...
      Vale.
      Subridere Epaminae

      Supprimer
    2. Mais c'est vrai...il est là !
      Et dire que je ne l'avais pas vu ... :-)
      Tu as raison, il ne dépare pas dans le texte...surtout entre "rigolare" et "verbatim" !
      Très bon emplacement ! :-))

      Merci , Epamine d'avoir pensé à moi...
      J'avais eu 18 en latin au bac...j !
      J'aimais les versions (je détestais par contre les thèmes), mais c'est très loin tout ça...
      "Fugit irreparabile tempus" !

      Supprimer
    3. Comment ne pas penser à toi, La Licorne, toi qui m'offres depuis plus de trois ans de si beaux horizons de pensée et de réflexion!
      Sourire d'Ep'

      Supprimer
  11. C'est bien compliqué pour moi mais bien intéressant aussi...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci d'être passée, Brizou.
      Bises ensoleillées d'Ep'

      PS: J'aime beaucoup l'écrivain Brisou-Pellen... Je suis honorée que son homonyme passe par mes esperluettes...;o)

      Supprimer
  12. olah!!! je suis carrément époustouflée!! ayant fait du latin de la 6è à la terminale , je me sens d'un coup très honorifiée , je m'en vais aller feuilleter mon vieux Gaffiot , ça me rappellera le bon temps!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Attention, Crouk, dans mon Lorem ipsum, je n'ai pas respecté les règles d'un bon thème français-latin... J'ai juste joué avec les mots et je suis contente si tu as pris plaisir à le lire...

      Lolum!

      Supprimer
    2. Lolum...tu es impayable!

      Supprimer
    3. C'est sûr: "Lolum gratis est!"
      Hihihihi!

      Supprimer

Vous êtes désormais un p'tit bout de ma vie...
Merci d'être passé(e) par ici!

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...