lundi 21 janvier 2013

& Pots de caste

Quand j'étais petite, Mamie remplissait des pots de confiture avec de la gelée de groseille ou de la marmelade de reine-claude puis elle collait dessus une étiquette sur laquelle elle écrivait rapidement le nom du fruit et l'année en cours.

Pépère, lui, vidait des pots de peinture au fur et à mesure que les travaux en cours avançaient.

Quand ma petite sœur et moi étions malades et que nous toussions, Maman se levait au cours de la nuit, ouvrait le pot de miel et en versait une grosse cuillère dans du lait chaud qu'elle nous faisait boire pour nous adoucir la gorge...

Quand il fumait la pipe (ça fait très très longtemps et cela n'a plus cours mais je m'en souviens!), Papa ouvrait son pot à tabac et sortait doucement une pincée de tabac qu'il déposait délicatement dans le fourneau, puis une autre, puis encore une autre... Ensuite, il tassait le tabac et allumait sa pipe.
Comment ne pas être fumeur de pipe quand on a vécu plusieurs années à Saint-Claude ?

En cours, j'adorais quand ma maîtresse disait: "On colle!" car alors, on ouvrait notre petit pot de colle Cléopâtre qui sentait bon l'amande et on étalait soigneusement (ou pas, ça dépendait des fois!) la colle blanche, onctueuse et odorante avec la petite languette qui était sous le bouchon.
Ah, on avait du pot à l'époque, du vrai pot!

Aujourd'hui, on a un autre type de pot... mais ne les cherchez pas, ceux-là, car ils ne se posent ni sur une étagère, ni dans un placard, ni sur la table du salon, ni sur une table d'écolier et encore moins sur une table de nuit.

De nos jours, en effet, on utilise des pots de caste et il faut savoir :
  • qu'on ne peut pas tenir un pot de caste dans sa main (donc, on ne peut pas casser un pot de caste !); 
  • qu'on ne peut pas coller une belle étiquette autocollante dessus puisque ces pots-là n'existent pas;
  • qu'on ne peut pas remplir un pot de caste avec de la caste même si ça s'appelle un "pot de caste" (en fait, on ne remplit pas un pot de caste, on "podcaste"!) ;
  • que le nom plus courant de pot de caste est "podcast" ou "balado" chez nos cousins Québécois;
  • qu'on ne peut pas podcaster n'importe quoi, non, non! 
Alors, me demanderez-vous, à quoi servent-ils ces pots de caste, quand on sait tout ça ?

C'est simple (enfin, on n'est pas obligé de comprendre du premier coup, je vous rassure.....)
  1. Le pot de caste, disons "podcast" pour être moins ringard, sert à podcaster.
  2. Podcaster,  c'est utiliser la technique du "podcasting".
  3. Le podcasting, c'est la réunion du mot "Ipod" (nom d'un baladeur numérique) et "broadcasting" (qui veut dire diffusion en anglais).
  4. Sur Internet, certains sites (notamment ceux des radios) proposent le podcasting, c'est à dire la diffusion de leurs derniers fichiers audio ou vidéo.
  5. En vous abonnant au téléchargement périodique de ces fichiers, vous pouvez lire ceux qui vous plaisent ou bien les archiver sur votre ordinateur, sur votre baladeur numérique ou encore les graver sur CD.
  6. Vous pouvez ensuite déguster le contenu de votre pot de caste podcast, selon votre goût, tout de suite ou plus tard, avec vos yeux et/ou avec vos oreilles.
Détail amusant, c'est un certain M. O'Reilly qui, en présentant le Web 2.0 (plus simple mais de plus en plus interactif) en 2004, aborda le sujet... Nom prédestiné...

Pour ceux qui sont sourds comme un pot, pas de podcast!
Pas de pot!


Pots de confiture de reine-claude : fabrication Epamin'

14 commentaires:

  1. La colle Cléopâtre, au moins, ça collait (un peu)... Les pots de caste, ça me rentre par une oreille et ça ressort par l'autre sans adhérer aux neurones ! Faut croire que j'ai une mémoire plus visuelle qu'auditive... ou que les pots de caste ne servent qu'à dissimuler la faiblesse du propos sous un enrobage technologique ! :~)

    RépondreSupprimer
  2. Je suis comme toi, pas vraiment enthousiaste pour les pots de caste...
    Mais c'est bien que cela existe pour ceux qui apprécient.

    RépondreSupprimer
  3. Excellent billet, l'Ep à (bonne) mine. Si vous voulez un conseil de podcast sympathique mais pas trop, geek mais pas trop, culturel mais pas trop et très 2.0, je vous conseille celui de ecran.fr ( http://www.ecrans.fr/+-Le-podcast-Ecrans-fr-+.html) qui aborde régulièrement des sujets très intéressants. ( C'est un rien orienté, mais après tout, qu'est ce qui ne l'est plus, ma Pôv Lucette...)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Allessa pour ton message sympathique, ton compliment et pour le lien.Je vais voir ça dès maintenant.

      Donne le bonjour à Lucette!

      Bises d'Ep'

      Supprimer
  4. Je viens d'apprendre kék'chose ! Le pot de casse, c'est celui qui nous les brise menues ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quand certains te les brise menues, essaye la technique du "kintsugi": l'objet brisé a plus de valeur après qu'avant...

      Supprimer
  5. Moi j'aime pas les petits pots de caste-à-fiore!
    Trop de tintin-ta-marre!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais tu vas les chercher où tous tes jeux de mots?
      Tu as un dictionnaire à côté de toi, genre dictionnaire du Scrabble, ou ça te vient comme ça, tout seul ?

      J'adore les petits pots de caste-à-fiore ;o)

      Supprimer
  6. Ce podcast, dans ma pauvre tête de Mamie de 73 ans, est vraiment sans fond...ement. A chacun son truc !!! Internet c'est super, le blog, c'est super, la Web c'est super mais ne m'en demande pas trop Epamine !
    Je suis profondément attachée aux vieux pots en terre où l'on fait dit-on la bonne soupe ou aux pots de yaourts en passant par mes chers pots de fleurs.... Bien sur , il faut laisser toute cette technologie à ceux qui la comprenne. C 'est l'évolution de la société.
    Mon pot-au-feu mijote et comme je manque de pot, je ne voudrais pas qu'il brûlât!!!
    bizzz DE DOUCY.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben, moi, je trouve que pour une mamie de 73 ans, tu maîtrises déjà pas mal l'outil internet et en plus, toi, tu sais conjuguer fort à propos l'imparfait du subjonctif... Ce qui n'est pas le cas de tout le monde de nos jours !...

      Je t'embrasse fort, Doucy ♥♥

      Supprimer
  7. Et le samedi midi, sur France Inter, c'est Philippe Meyer qui nous vante les bienfaits d'une réécoute de son émission en "peau de caste" ! ;o)
    Je dirais que les 2, pot à souvenirs, pot à chansons sont "également aimables " à nos sens !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aaaah, c'est sûr que si tu parles de ce genre de pots, les pots de France Inter, on peut être tenté de podcaster un tantinet... Que de moments savoureux, sur cette antenne !

      Alors, à bientôt sur France Inter, pour une écoute à l'unisson, Yanik !

      Supprimer
  8. Je viens de lire ce que dit Yanik, j'écoute cette émission aussi et systématiquement je souris en entendant les mots.
    Je suis un peu adepte du podcast. Quand sur France Culture je n'ai pu suivre une émission je la podcaste pour l'écouter quand il me plaît.
    GROS BECS et garde-moi donc un pot pourri... :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nous sommes donc au moins trois à écouter les émissions de France Inter ou de France Culture, podcastées ou en direct... L'essentiel c'est que ça fasse du bien à nos oreilles et à notre esprit, pas vrai ?

      Pour le pot-pourri, c'est OK!
      Bises d'Ep'.

      Supprimer

Vous êtes désormais un p'tit bout de ma vie...
Merci d'être passé(e) par ici!