jeudi 31 janvier 2013

& A eux


Tous les deux sont partis.
Lui, cela fera trente-cinq ans au mois d'août. Elle, il y aura quinze ans le 2 mai.

Comme dit un poète : la mort d'un arbre fait un trou dans la terre mais l'absence de l'arbre est encore plus grande dans le ciel.
Leur absence m'est chaque jour douloureuse. Je leur dois tant. Je les aimais tant. J'avais encore tant d'amour à leur donner.

Si aujourd'hui je sais faucher l'herbe, danser la valse, repriser les chaussettes, planter des tomates, faire des conserves et des confitures, poser du papier peint, me servir d'un fusil à aiguiser, peindre des volets, faire un ourlet et du point de chausson (avec des aiguilles BOHIN!), tailler les rosiers, faire du vélo, utiliser des outils, chantonner de vieilles chansons... c'est grâce à eux!
Si j'ai une impressionnante collection de timbres français, si j'aime le forsythia, le muguet et le mimosa, si je ne sais pas coudre sans dé, si j'adore le gâteau de riz au caramel, si j'aime mettre mes mains dans la terre, si j'aime les vieux outils, si j'aime et si je respecte la nature... c'est grâce à eux!
Si j'aime entendre le bruit de la soupape d'une cocotte-minute, le grincement d'une roue de brouette, le crépitement d'un rôti dans une casserole, le bruit d'une scie circulaire, le chant de l'alouette, le crissement de pas dans la neige et tant d'autres petits bruits de vie, c'est que l'espace d'un instant, je suis auprès d'eux.
Si j'ai aujourd'hui le vieux couteau de mon grand-père dans un des tiroirs de ma cuisine, la vieille machine à coudre à pédale de ma grand-mère dans mon salon et leur petit miroir baroque sur le palier de ma chambre, c'est pour avoir un peu d'eux tout près de moi, chaque jour.

La naissance de mon petit-fils, en décembre 2009, m'a procuré une joie immense, indescriptible et j'aurais tant aimé qu'ils partagent ce bonheur avec moi, leur petite-fille...
Mamie, Pépère, vous me manquez...

18 commentaires:

  1. Après le billet précédent, de fil en aiguille, tu nous offres une très douce dentelle de souvenirs.
    Et pour l'amour qui n'a pu être donné aux disparus, nos enfants, petits-enfants en feront bon usage.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De la dentelle de souvenirs... c'est très beau ce que tu dis là; merci!
      Il faut que je me dépêche d'en faire avant que mes souvenirs ne soient en dentelle...

      Supprimer
  2. Chère Epamine,
    Ce billet est un hymne à tes grands parents et dans chaque mot de ces belles lignes, il y a l'empreinte de ton coeur de petite fille. Comme il est doux de vivre avec de semblables souvenirs même si l'absence de tes chers disparus les ternit un peu.
    Je souhaite laisser à mes petits enfants un souvenir aussi merveilleux mais ...
    BIZZZ de DOUCY.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis certaine qu'une mamie qui choisit "Doucy" comme pseudonyme ne peut que laisser d'inoubliables souvenirs à ses petits-enfants...
      Bises d'Ep'

      Supprimer
  3. je te comprends,ma mere s est suicidee en 89,elle ne m a pas vu grandir,ni mes enfants ni rien...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu peux donc être très fière de toi qui élèves tes trois enfants sans avoir eu de modèle maternel... Je te tire mon chapeau, vraiment!
      Grosses bises d'Ep'

      Supprimer
  4. Je suis Papi voilà ma gloire....

    Bel hommage ];-D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis certaine que tes petits-enfants (voire les arrières!) feront des billets semblables sur toi dans plusieurs décennies... On doit l'aimer, le Papi Andiamo!

      ♫Je suis Papi voilà ma gloire....♪
      Très belle adaptation d'un chant religieux que tu as dû chanter, comme mes parents, quand tu étais petit, pas vrai...

      Supprimer
  5. Séquence émotion...
    Tu m'as mis les larmes aux yeux : peut-être parce que je n'ai jamais connu mes grands-pères et mes grands-mères n'ont rien partagé avec nous!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ils servent à ça, nos blogs perso: faire vivre à celui qui passe, le temps d'un billet, des émotions fortes, saines, chaudes, parfois douloureuses qui nous montrent qu'en dépit des mauvais moments, nous avons réussi à être ce que nous sommes aujourd'hui...
      C'est de tout mon cœur que je vous "prête" aujourd'hui la tendresse de mes grands-parents ♥

      Supprimer
  6. Oui, bel hommage... On représentent, dans les arbres généalogiques, les grands-parents comme des branches de l'arbre. On devrait plutôt en faire des racines, qui nous ont nourris et nous nourrissent encore après leur départ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout dépend si tu fais un arbre généalogique descendant ou ascendant...

      L'essentiel est d'avoir son prénom au moins sur une feuille, pas vrai? ;o)

      Supprimer
  7. Ton billet est très émouvant Epamine. En le lisant je souriais et mes noeils se mouillaient. Je n'ai connu que ma grand-mère maternelle qui était très peu partageuse... de savoirs-faire et de sentiments... même avec ma maman.
    GROS BECS et bonne soirée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as des noeils, toi aussi! J'aurais dû m'en douter!
      Je croyais que j'étais la seule avec ma fille à avoir cette particularité : avoir les yeux qui se transforment en noeils quand ça pique...
      Bises d'Ep'

      Supprimer
  8. Juste te prévenir que je t'ai taguée... Rohhh la vilaine :-)
    GROS BECS

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben voyons! Comme ça, en douce, tu me tagues pendant que je suis en classe...
      Bon, va falloir que je m'y colle, alors!

      C'est donc là, la cause du pique de croissance enregistré hier dans mes statistiques...Je me disais aussi!

      (merci pour le clin de noeil!)

      Bises d'Ep'

      Supprimer
  9. Leur absence pèse lourd. Consolez-vous, il y a des gens qui n'ont pas eu la chance de connaitre ceux qui auraient dû être là.

    Grand-Langue

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je mesure chaque jour la chance que j'ai d'être née dans ma famille (cf mon portrait, là, à droite!) et j'ai beaucoup de sympathie pour tous ceux qui ne connaissent pas la tendresse dans leur vie.
      Pardon si j'ai meurtri le coeur de certains lecteurs, tel n'était pas mon but...

      Supprimer

Vous êtes désormais un p'tit bout de ma vie...
Merci d'être passé(e) par ici!

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...