mercredi 18 novembre 2009

& La belle dame

Elle arriva chez nous, un samedi midi, alors que nous étions à table.

Lorsque la sonnette retentit, mon père alla ouvrir la porte. Devant lui se tenaient un homme souriant, habillé simplement et une dame bien emmitouflée et assez distante.
Ils entrèrent et, en suivant mon père, se retrouvèrent dans la salle à manger où nous étions.
Le monsieur, fort sympathique, nous salua poliment. Il nous parlait avec enthousiasme de tout et de rien mais la dame restait désespérément silencieuse. Le monsieur, très galant, aida la dame à retirer son manteau beige et mes parents les invitèrent à s'installer dans le coin le plus agréable de salon.

Peu à peu, on sentait la dame plus à l'aise, plus ouverte, plus chaleureuse mais elle ne disait toujours rien et ma petite sœur et moi étions un peu inquiètes devant cette belle inconnue muette...

Puis, brusquement,
en même temps qu'elle emplissait la pièce de sa voix grave et chaude,
la belle dame recouvrit chacun des objets de la pièce d'un voile
délicatement irisé
et notre vie devint un véritable arc-en-ciel.

La belle dame colora les ailes des papillons, mit du bleu au ciel et aux yeux des demoiselles, habilla de rouge et de jaune les forêts d'automne, éclaboussa de paillettes multicolores la piste aux étoiles...

Enfin, elle était là, chez nous, devant nous, notre première télé couleur...


Vanessa cardui - la Belle dame (photo My Uncle)

17 commentaires:

  1. La chute est jolie Epamin' ;-)

    A bientôt

    RépondreSupprimer
  2. Merci, Bérénice...

    Comment tu vas bien?

    RépondreSupprimer
  3. haha tu m'as fait marché
    oui très belle chute bravo
    merci encore pour tes mots

    RépondreSupprimer
  4. La première, celle qu'on n'oublie jamais !

    J'imagine que, depuis, tu as rencontré d'autres belles dames du même genre, mais sans jamais connaître la même émotion. Tout cela doit te sembler aujourd'hui tellement plus... plat ! :~)

    RépondreSupprimer
  5. Je m'attendais à autre chose. Tu m'as bien eu :-)

    Pas de belle dame pendant longtemps dans la maison de mon enfance.. mon père était farouchement contre... aux petites vacances scolaires je la cotoyais chez mes grands-parents.

    Dans mon salon, il y en a une.. elle ne sert pas beaucoup !

    RépondreSupprimer
  6. Et bien ta belle comme tu le dis si bien est belle. C'est génial que du bonheur que de surprise

    RépondreSupprimer
  7. J'aimais bien le noir et blanc. Les choses avaient cette simplicité de l'essentiel.
    Mais la couleur ne pouvait que s'imposer.
    Joli papillon sous ta plume que ce récit là.

    RépondreSupprimer
  8. @ Lilia

    En plus,c'est une chute qui ne fait de mal à personne!

    RépondreSupprimer
  9. @ Tant-Bourrin

    Pas si bourrin que cela, ce me semble...
    Merci pour cette sympathique visite depuis les blogborygmes...

    RépondreSupprimer
  10. @ Annick

    Chouette, il semble que je réussisse à piéger tout le monde!

    La TV chez les grands-parents avait une autre lumière, une autre saveur...comme la soupe de légumes!

    Merci pour tous tes messages laissés un peu partout dans mes esperluettes...

    RépondreSupprimer
  11. @ France

    Merci pour tes petits mots ici et dans l'Epaminothèque. Je ne peux pas toujours te répondre (pardon!) car mes journées sont très chargées...
    Bonne soirée!

    RépondreSupprimer
  12. @ Cat

    D'accord avec toi pour le noir et le blanc (bien présents sur ton blog!) mais ces premières images en couleurs furent exceptionnelles...

    RépondreSupprimer
  13. Jusqu'au bout le suspens était bien présent et j'avoue que je n'aurais pu deviner.
    Mais si je te disais que c'est de ma première télé dont je me souviens le plus, celle en noir et blanc ...
    Bonne soirée Epamin'

    RépondreSupprimer
  14. Un bonjour amical (et en couleurs) pour toi Fanzesca.
    Merci pour le petit mot et bonne journée.

    RépondreSupprimer
  15. Incroyable, on ne s'attend pas du tout à la chute ! Je me suis imaginée le monsieur débarquant à la maison comme un oncle présentant sa future femme et qui allait devenir la tante préférée, la future nounou pour garder les plus petits, une vraie dame sourde et muette avec qui vous alliez apprendre à communiquer ou une métaphore d'une saison !
    Bref, tout ça pour dire qu'il y en a de la poésie dans vos textes donc, de l'émotion et tout ça avec une télévision couleur ! Chapeau ! Ne nous parlez pas d'amour sur le même ton, au risque de nous faire pleurer !
    Félicitations !
    Je vous embrasse !

    RépondreSupprimer
  16. Ce cheminement de pensée qui est le vôtre fut le mien en écrivant le billet :
    là, ils penseront ça;
    avec ce mot, ils se diront ceci...
    et là, ils diront: ben mince alors, c'était la télé!

    Je suis contente: ce billet qui a bien chu a plu!

    RépondreSupprimer

Vous êtes désormais un p'tit bout de ma vie...
Merci d'être passé(e) par ici!

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...