samedi 15 février 2014

& Comme dans le Doubs!




Les produits de chacune des forces par leur distance à l'axe étant égaux, il est possible de démultiplier une force en jouant sur sa distance à l'axe.

Quoi qu'est-ce ?  Vous avez 1 minute! .........
Vous avez trouvé ? Bravo ! Non ? Pas grave!
Je vais vous expliquer.

Dans cette commune de Franche-Comté, les habitants ne comptent plus leurs efforts... parce qu'ils n'en font pas... Pire, ils n'en ont jamais fourni aucun car tout, dans cette commune, est fait pour leur simplifier la vie et ce, depuis la nuit des temps. Dès que l'idée fut, l’effort disparut...

Les autres humains, c'est-à-dire vous, moi, tous ceux qui n'habitent pas dans cette bourgade du Doubs, usent de ce système mais dans de justes proportions : on coupe, on casse, on épile, on brouette, on bêche, on décapsule, on soulève, on grute*, on désopercule, on freine, on arrache, on pèse, on écrase, on presse, on chadoufe*, on débouche... on fait plein de trucs, quoi, en mélangeant charge ou résistance, pivot, longueur de bras et force!

Mais les Levitiens, eux, abusent de ce dispositif ! Ils ont:
  • des routes à Levier
  • une école à Levier
  • deux pensionnats libres à Levier
  • une fromagerie à Levier...
 
Nous, on utilise des classeurs à levier, des leviers de vitesse, des effets de levier, des leviers financiers et à la rigueur, quand on ne peut vraiment pas faire autrement, un pied-de-biche. Mais eux, les Levitiens, ils ont:
  • des tornades à Levier
  • des grêlons à Levier
  • une forêt à Levier
  • des sapins à Levier
  • et même un président à Levier!

Quelle belle invention que le levier, quand même!


(♥ un petit bonjour amical aux Levitiens qui passeraient par là en vitesse mais sans levier et à tous les Francs-Comtois dont un en particulier!)

*J'ai le droit d'inventer des mots, c'est MON blog!

42 commentaires:

  1. Un fanfaron disait autrefois :-"qu’on me donne un levier, je soulève le monde "!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le problème pour ce gars-là, c'était juste de trouver le point d'appui... Le reste aurait été facile comme tout... ;o)

      Supprimer
  2. Pour corroborer le commentaire de Manouche, j'ajouterai: "Donnez-moi un point fixe et un levier et je soulèverai la Terre."Archimède.
    J'ai connu une personne de mon village qui disait: "Le lévier" mais c'est de son évier qu'elle parlait... Eureka aurait ajouté le dit Archimède !!!
    GROS BECS Ep'

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Voilà la différence avec le fanfaron évoqué par Manouche: Archimède avait compris, lui, qu'il lui fallait un point fixe pour servir de pivot...
      Quant à la propriétaire du lévier, elle avait peut-être l'unique prototype d'évier monté sur levier...
      Bises d'Ep'

      Supprimer
  3. J'ADORE inventer les mots ! Étrangerophone et trouduchesse sont de mon invention ! ;-)

    Tiens, tu me fais penser à une chanson que j'ai essayé d'apprendre dans le temps (sans grand succès)...et puis mince, c'est pas Lévier mais bien Louviers...

    http://youtu.be/yeLr5wQDROo

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Étrangerophone" : qui parle une langue étrangère donc synonyme d'allophone ?
      "Trouduchesse" : là, je n'ose proposer de définition... ;o)

      Louviers... Levier... En chantant vite, on peut dire l'un pour l'autre sans que ça se remarque d’autant plus, hélas, que de moins en moins d'enfants connaissent les chansons du patrimoine français...
      Merci d'avoir aimé et commenté ma bafouille, Joye.
      Sourire d'Ep'

      Supprimer
    2. Toutafé, je suis étrangerophone. Trouduchesse, c'est la femme du trouduc, alors pas moi ! Ni toi !

      ;-)

      Supprimer
    3. Après un lundi plus que compliqué, comme ça fait du bien de lire ton petit mot...

      Trouduchesse! Insulte géniale.... et je ris comme une folle devant mon ordi!
      :oD

      Supprimer
    4. j'adore aussi la trouduchesse ,!!
      je la vois bien rouler carrosse sur la route de Louviers , et se faire dépanner par un beau cantonnier muni d'un levier , qui avec ses biscottos musclés pourra sortir du fossé son véhicule tout penché. aidé par le cocher maladroit et confus
      ...pendant qu'elle, assise sur le talus herbeux ou elle a étalé son grand carré en indienne , pour ne pas tacher sa robe bleu pastel à ruchés blancs ,s'évente délicatement en lorgnant sur les épaules et le dos puissant... ah là là!! j'en suis toute émue , de ce tableau champêtre et sentimental!!

      bonne journée !! Mercredi!! tu as relâche , non????

      Supprimer
    5. Coucou Crouk!
      J'adore ton tableau "pastoral" digne d'une toile de gueuse ...oups, de Greuze... ;o)

      On commence tout doucement à nous grignoter nos mercredis: réunion en visio- conférence tout à l'heure de 13h30 à 16h30 ... :((

      Supprimer
  4. Très belle invention en effet que le levier ! Avec les mains qui refusent de faire ce que je leur demande parce qu'elles jugent qu'elles ont assez travaillé et servit, je vis en permanence avec mon petit "levier" qui me permet de faire encore des merveilles. C'est un cadeau et je vous assure que c'est utile !!! Je suis sûre qu'à Levier personne n'a le même ... Vive le levier et la Franche-Comté. Formidable Epamine !
    BIZZZ de DOUCY.
    BIZZZ de DOUCY.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a des petits cadeaux qui sont utiles très longtemps même s'ils paraissent, à la longue, un peu vieillots...
      Oui, vive la Franche-Comté !
      Merci pour ton commentaire, Doucy et bises d'Ep'

      Supprimer
  5. Belle variation sur le nom de ce village.
    Quand on va en vacances dans cette région, on part en Lévitation ?

    A quand les posts sur d'autres villages aux noms tout aussi évocateurs et dont l'homonymie fait également avancer le monde ....? ;o)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est en voulant faire un billet sur le levier que j'ai découvert qu'une commune s’appelait ainsi. J'ai donc changé le ton du post et ça m'a bien plu.
      Je pense que je vais suivre ton idée et faire de temps en temps d'autres posts sur des communes; en cette période de pré-campagne électorale, ça peut amuser les internautes... ;o)

      Supprimer
  6. Les noms des communes françaises sont parfois surprenants. Tu as rendu un bel hommage à ce village.

    Bises.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quand on cherche un peu l'étymologie des noms de communes, tout s'explique et c'est passionnant. Merci d'apprécié mes esperluettes, Laurent.
      Bon week-end!

      Supprimer
  7. Pas de doute, tu as le sens de la synthèse! Voilà une commune devenue célèbre grâce à toi. Un portrait technique très habilement mené.
    Et personne pour faire un seul jeu de mots? L'esprit gaulois se perdrait-il? ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour le compliment, Célestine.
      Quant à savoir si Levier est devenue célèbre grâce à ce billet, on demandera au futur maire si les touristes affluent dans la commune...

      J'avoue ne pas avoir pensé un seul instant au côté grivois de ce mot. Peut-être que d'autres combleront cette lacune... ;o)

      Supprimer
    2. Je me suis crue sur blogbo^^

      Supprimer
    3. J'ai bien fait de laisser au maître du genre le plaisir de profiter de la situation (si je puis dire) si j'en crois son commentaire fort bien amené...;oD

      Supprimer
  8. Tu as bien "Leviéré " Ep'.
    Levierer est un verbe du premier groupe qui permet aux " Dire -L'eau"de s'élever au-dessus du lot en inventant des mots .Super les cartes postales , les illustrations .Tu vas devenir la Reine de Levier avec un petit levier comme sceptre .
    Bon dimanche.bises
    Nicole

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Au regard du comm de Célestine, je ne suis plus certaine que beaucoup de personnes souhaitent devenir la Reine de Levier (hihihi).
      Être "Dire-l'eau", ça me plaît! En voilà une belle idée poétique, Nicole!
      Merci pour ton gentil comm.
      Sourire d'Ep'

      Supprimer
  9. Prête-moi donc un levier, c'est pour des travaux à Tavaux

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tavaux! Forcé, c'est pas loin de Levier!

      Supprimer
    2. La société pour laquelle je travaillais a une usine là-bas. J'y suis allé deux fois. Je logeais à Dôle.

      Supprimer
    3. Dôle, ville natale de mon papa ! Tu fréquentes les bons endroits, Walrus!

      Supprimer
    4. Fréquentais, Epamine, fréquentais ! C'était il y a bien des années. J'avais même dîné aux Templiers, un endroit splendide dont le Net m'indique qu'il est aujourd'hui fermé.

      Supprimer
    5. Je crois que c'était vers 1300 que les Templiers ont fermé... ;o)

      Supprimer
  10. Le vié ? Je m'en suis beaucoup servi autrefois ];-D
    Célestine : je t'assure, je n'avais pas encore lu ton commentaire que le vié était déjà dans ma tête... Si j'ose dire ];-D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai pas zozé dire dans ma réponse à Célestine que TU saurais comment "boucher ce vide" linguistique dans ce billet mais je savais que tu nous sortirais un trait de génie...
      :oD
      Tu assures, Andiamo, tu assures, moi j'te l'dis!

      Bon dimanche, l'ami!

      Supprimer
  11. L'Orthographe Ep' seul , l'orthographe compte!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, oui, tu as raison, Nicole! ;o)

      Supprimer
  12. On a beau dire, mais pour être un invente-leurre, il faut que vous vous leviez tôt!
    Ne fait pas le vice-sien qui veut!

    Tu m'émerveille toujours! Merci!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Émerveillée, carrément ! Ben dis donc, je te remercie, Claire!
      Un invente-leurre: pas mal comme définition et ça peut s'appliquer à un grand nombre de personnes!
      Sourire d'Ep'

      Supprimer
  13. Archimède aurait dit "Euréka" en lisant ton article...
    Vu la taille des grêlons, faut bien son instrument pour les...soulev(i)er !
    Et puis, en anagramme, ça fait : "réveil" et "lièvre"...tout un programme aussi.
    Le premier vous fait "lever" et on peut "lever" le second... ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Excellent, ton commentaire! Quel à-propos !
      Belle soirée!

      Sourire d'Ep'

      Supprimer
    2. C'est à force de te lire...Epamine !
      Bisous du soir...

      Supprimer
  14. Réponses
    1. On est sur la route mais on n'est pas cantonnier...
      Joye en parle plus haut ;o)

      Supprimer
  15. bonjour,
    je ne peux que savourer tous ces jeux de mots.. sur le levier , nos villages sont riches de ces jeux de mots possibles bravo de nous les reveler
    bises babeth

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Jouer avec les mots: j'aime!
      Merci de ta visite Babeth.

      Sourire d'Ep'

      Supprimer

Vous êtes désormais un p'tit bout de ma vie...
Merci d'être passé(e) par ici!

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...