mercredi 15 février 2017

& La mayo du fils à Marcel

" Que ceux qui achètent la mayonnaise en tube, en pot, en barquette lèvent la main... Rhôôô! Pas bien !
- Mais de quoi tu te mêles, Ep' ? Ils font ce qu'ils veulent tes gentils gens!
- Évidemment, chacun fait comme il veut ! C'est vrai que tout le monde n'a pas eu la chance d'avoir un Pépère René...
- Quel rapport avec la mayo ? Raconte !"

Imaginez...
L'immense cuisine, l'immense table des vacances à la campagne et les petits-enfants qui arrivent, affamés après une après-midi de jeux, d'escalades, de tours de vélo, de parties de raquettes, de liberté...
"Qu'est-ce qu'on mange, ce soir ?"
Arrive alors une des réponses préférées de la ribambelle : une salade de tomates (du jardin, bien évidemment), du rôti froid avec de la mayonnaise, du Carré de l'Est et du gâteau de riz, fait par Mamie (pas Nova mais à nous).
YOUPI!
Alors commence le cérémonial de la mayonnaise...
Mon grand-père sort un bol, THE bol, l'Arcopal© avec la marguerite qui a toujours tous ses pétales mais qui sont si pâles, si pâles à force d'être frottés...


Il prend l'œuf qu'il a sorti du vieux frigo voilà au moins une heure. Il prend le pot de moutarde (un de ces verres à moutarde illustrés qui occasionnent tant de palabres au moment de mettre le couvert...), les bouteilles d'huile et de vinaigre, le sel...


 "Zouzou, tu m'aides?"
Aider Pépère à faire la mayo, c'est avoir le grand honneur, l'immense privilège, la lourde responsabilité de casser l’œuf et de n'en garder que le jaune, de tenir le bol puis de verser l'huile sur demande... Et en tant qu'aînée, je me sens investie d'une mission : participer à la réussite de la mayonnaise ! 

Mon grand-père (avec ou sans moi!) ne manqua jamais une mayonnaise ! On pouvait retourner le bol, la mayonnaise tenait au fond, dorée, compacte mais onctueuse, moelleuse et si savoureuse. J'adorais le dernier tour de fourchette grâce auquel mon grand-père décorait la mayonnaise d'un petit "pique" au milieu du pot.

Depuis cette époque, bien qu'il nous ait quittés trop tôt, mon grand-père est à mes côtés à chaque fois que je fais une mayonnaise...

"Que ceux qui ont remarqué l'excellent jeu de mot proposé dans le titre lèvent la main! C'est bien !"

12 commentaires:

  1. Moi maîtresse, j'ai vu le jeu de mots... ;-)
    Et ta mayonnaise m'a mis l'eau à la bouche...
    ¸¸.•*¨*• ☆

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. 20/20, Célestine ! ;)
      S'il était encore parmi nous, je pourrais utiliser #PépèreRenéMayo

      Supprimer
  2. Rien de tel qu'une bonne mayonnaise maison , et pour petite anecdote c'est mon mari qui la fait et devine ...... il s'appelle Marcel ! et pour les petits-enfants c'est sacrée la mayo de papou ...
    Bisous et douce journée .
    Thérèse

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vrai ? Papou se prénomme Marcel ? J'adore cette coïncidence !
      Mon arrière-grand-père (le papa de René) s'appelait également Marcel !
      Bises d'Ep'

      Supprimer
  3. Pas moi, je ne sais pas qu'un Marcel c'est un maillot !
    Les verres sérigraphies ! Et les bagarres pour avoir Goldorak ou Snoopy... Je connais et bien d'autres aussi.
    Bravo et merci pour ce petit air de vacances. ];-D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est toi Magritte ?

      J'espère que celui qui a eu l'idée de ces verres illustrés a déposé un brevet. Sinon, la moutarde a dû lui monter au nez !
      Merci ;)

      Supprimer
  4. Moi aussi, j'ai vu le jeu de mots, Maikresse ! Et ta mayo est superbement réussie et décorée .
    Le bol , j'ai connu le même. Et comme on va vider la maison de mes parents, il faudra que je cherche si mon père , en partant dans les nuages,n'a pas laissé ce bol dans un coin.
    Se bagarrer pour les verres , ça continue encore car j'ai bien 4 verres à moutarde décorés.Et mes deux grands de 16 ans aiment bien retrouver leur verre .Merci Ep' pour ce joli texte-souvenir.Je t'embrasse
    Nicole

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. 20/20 Nicole !

      Pour les bols vintage,tu trouveras peut-être aussi chez tes parents des pièces des services "pomme-poire-raisin", "deux roses pâles" ou "pomme sur une branche". Ne les jette pas! Il y a des nostalgiques dans les vide-grenier !

      Aaaah ! Les beaux verres de l'enfance: ceux avec des dessins et ceux de la cantine avec un numéro au fond !
      Des bises!

      Supprimer
  5. Normalement, c'est un "don" qui saute une génération et se transmet d'un grand-parent à l'un ou l'une de ses petits enfants. Je l'ai hérité de ma grand-mère ; et toi ? (remplace la moutarde par de la purée d'ail fraiche et tu obtiendras un aïoli délicieux)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis fière d'avoir hérité du gêne de la mayo de mon grand-père !
      Je tenterai l'aïoli !

      (Bien heureuse, l'Ep', de voir ton prénom ici ! )

      Supprimer
  6. De la mayo, de la vraie et qui tient au bol, je connais ça !!!
    Et le goût alors... y a pas photo !
    Quant aux verres, je les collectionne encore, mais sans dessins...
    Gros Becs Ep'

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme tu le dis si bien, on ne peut pas photographier le goût ! Tant mieux, comme ça, on doit goûter pour savoir!

      Tu collectionnes quels verres en particulier ?

      Des bises d'Ep'

      Supprimer

Vous êtes désormais un p'tit bout de ma vie...
Merci d'être passé(e) par ici!

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...